METTIS fait toujours recette

| 30 mai 2017

© Transportföretagen

Quatre ans après sa mise en service, le BHNS de Metz continue d’attirer des visiteurs professionnels de France (Bordeaux, Nantes, Toulon…) et du monde entier (Canada, Colombie…). Les services de Metz Métropole accueillent en moyenne une délégation par mois ! A la demande de TRANSDEV, Philippe NIAY (chef de mission AMO Transamo de 2009 à 2013) et Hervé ROUSSEL ont accompagné les 29 et 30 Mai une délégation de l’UTP suédoise, particulièrement nombreuse : pas moins de 45 représentants d’autorités organisatrices, d’exploitants publics et privés (dont TRANSDEV), d’agences d’urbanisme, de laboratoires de recherche, de consultants… L’après-midi a été consacrée à la présentation de la conception et de la conduite du projet, pour lequel TRANSAMO a réalisé une prestation d’AMO globale orientée sur le management de projet, les infrastructures, les systèmes et le matériel roulant. Le lendemain matin a permis de découvrir le Centre de Maintenance construit en même temps, avec passage obligatoire par le PCC, le remisage, et l’atelier, où les questions techniques sur les bus biarticulés hybrides diesel-électrique ont été abordées.

Exploité par une SEM dans le cadre d’une DSP de 12 ans, le succès commercial de METTIS se confirme dans la durée, puisqu’avec des pointes enregistrées à près de 40 000 passagers par jour, il dépasse régulièrement les objectifs de fréquentation à terme de 35 000 passagers par jour, dans un contexte de stagnation économique et démographique de l’aire urbaine. La plus forte progression est enregistrée en heure creuse. L’heure de pointe étant saturée depuis l’inauguration, la Métropole travaille avec les établissements scolaires et universitaires sur les horaires de cours, avec un certain succès, pour étaler le pic de la demande. Grâce à la restructuration complète du réseau, le nombre de voyages a également progressé sur l’ensemble des lignes, la fréquentation étant passée de 15,5 millions de voyages par an avant METTIS, à 20 millions en 2016 ! Le taux de fraude reste maîtrisé, de l’ordre de 10% sur METTIS (montée par toutes les portes), 2,5% sur les bus (montée par l’avant), soit une moyenne de 6,5% sur l’ensemble du réseau.